2

Seul face à l’immensité, un homme prend la parole, s’adressant tout autant aux Hommes qu’aux Bêtes. Sa parole est fulgurante, comme un appel, un cri, une incantation. Ce poème dramatique est traversé de visions parfois apocalyptiques portant traces des corps et des éléments. La langue en circonvolution ressasse et lutte, inscrivant son souffle à la manière de l’envol des oiseaux …

Galerie

Emplacement

Ajouter au favoris