1k

Un tour au petit marché animé de Blaye, surplombé par de hauts remparts me donne un aperçu de l’objet de fierté des Blayais : La Citadelle de Vauban. Ses murs blancs écrasent autant qu’ils protègent la petite ville, et du haut de son promontoire la forteresse est impressionnante et semble cacher bien des mystères. Poussée par la chaleur et la curiosité, je me présente à la visite guidée des souterrains en espérant en apprendre plus sur les secrets de ce colosse.

Le point de départ de la visite guidée des souterrains de la Citadelle est fixé devant l’Office de Tourisme, en plein cœur de la Citadelle. Rapidement garée sur un des parkings gratuits au pied des murailles, j’ai le temps de flâner dans les petites rues ensoleillées où les anciennes casernes succèdent aux cafés, et où quelques maisons privées se révèlent aux promeneurs derrière des murs de lierres et des jardinets fleuris.

Le temps est beau et devant l’office de tourisme patiente une vingtaine de personnes tandis que Clara, la guide, récupère les billets.

De l’origine de l’Estuaire à celle de la Citadelle

Le premier arrêt se fait à une trentaine de mètres de là, sur la place d’armes de la forteresse. Nous surplombons les eaux limoneuses de l’estuaire de la Gironde, l’occasion pour Clara de nous expliquer l’histoire de cet estuaire, le plus grand et le plus sauvage d’Europe.

Pourquoi l’eau est-elle de cette couleur ? Comment se forment les îles ? En quoi ce passage est-il un lieu stratégique ? Autant de questions auxquelles elle répond, nous amenant finalement à parler du travail du maréchal Vauban, ingénieur militaire et architecte à l’origine de la construction ou de la transformation de 160 citadelles en France.

Nous apprenons que celle de Blaye est un exemple en terme de conservation et d’illustration des techniques du Maréchal et de sa capacité d’adaptation.

Face à nous, le Fort Paté sur l’île du même nom et le Fort Médoc de l’autre côté de l’Estuaire témoignent de l’ingéniosité militaire de Vauban. Son œuvre ferme ce passage vers Bordeaux grâce à ces trois places, justement surnommées le Verrou Vauban.

La visite guidée des souterrains : balade dans le passé

La visite reprend en alternant la découverte des fortifications par les remparts et leur vue magnifique sur les alentours, avec les plongées au cœur de la Citadelle, où les vestiges du château d’antan ont été habilement intégrés dans le système défensif de Vauban. Ici, un pont d’accès au château fort maintenant mur du bastion, là, la casemate, ancienne défense censée résister efficacement aux tirs d’artillerie ennemis et devenue couloir…

La fraîcheur des souterrains et les anecdotes historiques succèdent aux majestueuses murailles et au grand soleil, pour le plaisir du groupe qui apprécie de se rafraîchir auprès d’une canonnière ou sous un évent d’aération avant de retrouver les grands fossés de défense, les bastions et les demi-lunes.

visite guidée des souterrains de la Citadelle

 La Citadelle d’hier à aujourd’hui

Notre visite nous a emmenés dans, sur, sous et autour du bastion situé sur la route vers Paris. L’une des dernières étapes est un grand champ de tir, utilisé autant par les garnisons du XVIIème siècle que par les gendarmes installés dans la Citadelle de Blaye au XXème, et encore aujourd’hui par le Club de tir Blayais.

Un dernier couloir nous conduit dans le « moineau », plus ancien ouvrage défensif de la citadelle construit en 1510 dans la douve du château médiéval. Enterré par les travaux de terrassement de Vauban, canonnières et évents rebouchés, il est devenu un lieu de passage pour les soldats de Louis XIV, comme pour nous.

Une petite grille, un chemin en pente et nous voilà arrivés à la fin de la visite, de retour au coeur de la forteresse. Clara nous explique que

visite guidée des souterrains de la Citadelle
Bastion de la Citadelle de Blaye

le Verrou Vauban fait partie des douze constructions du Réseau Vauban classé au patrimoine mondial par l’Unesco, notamment grâce à sa très bonne conservation et à son emplacement exceptionnel.

Le groupe se sépare, les uns pour se rendre aux points de vue stratégiques conseillés par la guide, les autres attirés par les tables de pique-nique ombragées et les bancs aujourd’hui mis à la disposition des promeneurs souhaitant profiter du calme de la Citadelle et de son panorama sur l’Estuaire de la Gironde. J’en profite pour refaire un tour de l’enceinte, posant un œil neuf sur les reliefs du terrain et les vestiges de pierres.

En regardant les murs, je visualise les différentes époques qui ont marqué le fort, et la vie des garnisons et des gens qui y ont vécu. Sortir de cette visite fait l’effet de rentrer d’un voyage dans le temps, effet accentué par l’alternance entre l’extérieur de la Citadelle et les souterrains qui contribuent à faire oublier l’heure et l’endroit exact où l’on se trouve.

La taille de la citadelle favorise l’impression de tranquillité du lieu, et c’est apaisée et séduite par ces hauts murs que je retrouve les petites rues animées et les terrasses des cafés où l’odeur des crêpes me rappelle qu’une heure s’est écoulée depuis le début de la visite, et que c’est l’heure du goûter.

Informations pratiques

  • Visite guidées de la citadelle par les souterrains. Tarifs : 6€ par adulte, 4€ par enfant entre 5 et 12 ans, gratuit pour les enfants de – de 5 ans. Ces visites peuvent être couplées avec la visite du Musée d’histoire de la citadelle et du Musée sur l’estuaire de la Gironde situés dans l’ancienne prison.

Renseignements auprès de l’Office du Tourisme de Blaye au 05.57.42.12.09