437

Le territoire des vins de l’appellation Blaye Côtes de Bordeaux est particulièrement propice à la viticulture. Depuis des siècles, et sous l’influence de l’estuaire de la Gironde, les sols de cette place stratégique ont évolués jusqu’à devenir particulièrement accueillant pour les cépages de la région.

L’histoire du vignoble Blaye Côtes de Bordeaux

Les Grecs et les Romains ont vite compris dès l’antiquité l’intérêt de la viticulture dans la région.

blaye cotes de bordeaux
Le vignoble Blayais, avec vue sur l’estuaire

Ainsi la vigne fut plantée dans la région de Blaye bien avant d’être implantée dans le Médoc.

Le transport maritime florissant permit rapidement aux crus d’acquérir une renommée certaine à Rome.

Sous Louis XIV, la position stratégique de Blaye s’affirma avec la construction de la Citadelle par Vauban. Il estima qu’elle était la plus grande réussite de sa carrière.

 

En 1905 furent créées les Appellations d’Origine, avec tout d’abord la création de l’AO « Bordeaux » en 1908. Puis en 1935 l’établissement des fameuses AOC réglemente les aires de production, l’encépagement, le rendement autorisé à l’hectare et le degré alcoolique minimum naturel du raisin. C’est en 1938 que sont créés les AOC Premières Côtes de Blaye Rouge, Premières Côtes de Blaye Blanc et Blaye Rouge.
Puis dans les années 80-90 c’est au tour de la viticulture de faire sa révolution de la qualité. Les jeunes vignerons de Blaye y ont largement contribué en se regroupant en 1987 sous l’égide de la Maison du Vin de Blaye.
En 2008, dans le cadre du regroupement des Côtes de Bordeaux, dans un souci de lisibilité et de visibilité, les Premières Côtes de Blaye deviennent Blaye Côtes de Bordeaux

Le terroir du vignoble Blayais

Le terroir du vignoble Blayais est extrêmement riche. Surplombant l’estuaire de la Gironde, le vignoble est majoritairement cultivé à flanc de coteaux,

blaye cotes de bordeaux
Une grappe de Sauvignon blanc

mais également en plaine ou sur des hauts-plateaux. Les vignes du Blayais bénéficient d’une exposition exceptionnelle de 240 jours d’ensoleillement par an.

Chacun des trois territoires du canton qui composent l’appellation ont leurs caractéristiques propres :

Le territoire nord autour de Saint-Ciers sur Gironde se caractérise par des buttes argilo-graveleuses ou sablo-argileuses. Elles sont particulièrement propices à l’expression du Cabernet-Sauvignon (pour les Blaye Côtes de Bordeaux rouges) et du Sauvignon blanc (pour les Blaye Côtes de Bordeaux blancs).

Sur le canton de Saint-Savin de Blaye à l’est, les coteaux argilo-calcaires et argilo-graveleux côtoient des plateaux silico-argileux, tous extrêmement bénéfiques au développement de tous les cépages.

Enfin, sur le canton de Blaye, les sols argilo-calcaires (grâce aux sédiments de l’estuaire) se prêtent très bien aux Cabernets-francs, au Cot (Malbec) et au Merlot. Ce cépage est majoritaire dans les vins de l’appellation Blaye Côtes de Bordeaux.

Aujourd’hui, les 6500 hectares du vignoble Blayais sont cultivés par prés de 450 vignerons passionnés. La majorité d’entre eux sont engagés dans une démarche oenotouristique, et se font une joie d’accueillir les visiteurs sur leurs domaines.

 


La carte de la route des vins de Blaye Côtes de Bordeaux et de Bourg :

 

Emplacement

Continuez la découverte...