204

En vacances en famille à Blaye, vous vous demandez comment occuper vos mouflets ?

 

Et si la cité au riche passé était le terrain de jeu rêvé pour des garçonnets et fillettes qui ne demandent qu’à en prendre plein les mirettes et surtout imaginer ?

En vacances en famille à Blaye, vous vous demandez comment occuper vos mouflets ? Il est aisé d’en faire le parfait décor d’un scénario dont vos enfants seront les héros. Tels des explorateurs à la conquête d’un territoire bourré d’histoire et de savoirs, vous pourrez embarquer à bord d’un petit train sorti de ses rails pour mieux vous faire voyager.

Au départ de la porte Dauphine, direction le cours Bacalan, pour un petit détour par la Guerre de 39-45. Léo, 9 ans, retiendra que la ville « a été bombardée » : première approche concrète des drames vécus par nos ancêtres. On parcourt encore quelques kilomètres et cette véritable machine à traverser le temps nous transporte à l’époque gallo-romaine, à l’entrée d’une villa qui se visite en 3D.

 

visite-train-touristique-blaye

Des enfants sages qui font le plein d’images

La machine prend de la vitesse et Julie, 4 ans, se sent telle une princesse à l’assaut de ses châteaux. La demoiselle s’imagine reine des domaines viticoles qui font l’identité de la région visitée. Car les Blaye Côtes de Bordeaux nous déroulent leur tapis vert, vallonné et distingué : un panorama digne d’une carte postale. Si les explications ont du mal à retenir leur attention, Léo et Julie font le plein d’images… et sont sages : bon présage !

Ils n’ont pas fini d’être éblouis. Au retour dans la ville, le circuit emprunte une galerie à ciel ouvert. Cliché d’un soldat avec une colombe symbole de paix, portrait de deux femmes enlacées, usage du graffiti pour témoigner de la violence du monde moderne… Nous voici entrés, sans accès limité, dans un musée d’art contemporain : sensation bizarre pour les bambins, qui prêtent un regard inexpérimenté mais attiré.

 

Il n’y a pas meilleur terrain de jeu que la citadelle !

Et puis… c’est la montée vers le monument tant convoité ! Sur les pavés, les passagers sont un peu ballotés mais l’entrée dans la citadelle est bien… Royale ! « Wouaouh », s’exclament les petits bavards, pour une fois sans voix. Le bref tour de la forteresse en petit train en appelle un autre… à pied, pour mieux courir dans ces ruelles qui ensorcellent, traquer le moindre passage secret, s’émerveiller devant la beauté du cloître des Minimes, s’imaginer soldat armant le canon ou capitaine de bateau voguant sur les eaux tumultueuses de l’estuaire, échoué sur une de ses mystérieuses îles… Vous ne trouverez pas meilleur terrain de jeu !

Et parce qu’une telle partie demande de l’énergie, direction Le Bastion, pour au passage enrichir son vocabulaire d’un élément d’architecture militaire et surtout se régaler avec une crêpe caramel au beurre salé : goûter mérité après s’être fièrement attaqués au passé !

A la citadelle, les enfants apprennent l’histoire en s’amusant
A la citadelle, les enfants apprennent l’histoire en s’amusant